lundi 12 septembre 2016

Recensement complet des archives de la mairie

Depuis le mois d’avril, un professionnel procède à l’inventaire des archives de la mairie de
Champdeniers Saint Denis. Un fonds particulièrement riche et chargé d'histoire avec quelques
pièces d’une grande rareté.
Jean-Louis Neveu, archiviste itinérant des Archives Départementales, est à pied d’oeuvre. Il étudie
minutieusement, regroupe et classe des documents à remontant à 1622. « Les archives
communales sont des documents publics, imprescriptibles et inaliénables : elles font partie du
domaine mobilier de la collectivité. Elles ne peuvent en aucun cas être aliénées ni détruites sans
autorisation de l’Etat. Le maire est responsable, civilement et pénalement, du maintien de
l’intégrité des archives communales. Il doit les conserver pour la gestion des affaires communales,
pour la justification des droits de la commune et pour la sauvegarde de la mémoire de la
commune » explique Jean-Louis Neveu. Les frais de conservation des archives constituent une
dépense obligatoire pour les communes. Pour cet important travail d’archives, la commune a dû
procéder à des travaux de mise aux normes et d’aménagement des salles concernées. Le
montant s’élève à 14 691,34 € auquel il convient d’ajouter le salaire de l’archiviste.
Travaillant en collaboration avec Véronique Pichelin des Archives Départementales, Jean Louis
Neveu procède à la destruction des documents périmés et inutiles. Il classe ensuite les
documents suivant un cadre alphanumérique selon les grands thèmes de compétences de la
commune. C’est un inventaire complet qui peut met être mis à la disposition du public dans les
locaux de la mairie sauf pour les documents relatifs à la vie privée des personnes qui ne peuvent
être divulgués que certaines conditions.
Jean Louis Neveu va expliquer au personnel de la mairie la méthode de classement et l’utilisation
de ces archives.
Jean-Louis Neveu, archiviste itinérant, est présent à la mairie de Champdeniers depuis le mois d’Avril
 

Un registre paroissial de 1622

Si les archives anciennes sont majoritairement déposées aux Archives Départementales, celles
qui restent à traiter datent en général depuis la dernière guerre. Mais, certaines pièces toujours
présentes à la mairie sont beaucoup anciennes comme par exemple un registre paroissial de
1622, non consultable par le public, un registre d’arrêtés municipaux de 1800 ou encore un plan cadastral d’alignement de 1844 certifié en 1864.
Jean-Louis Neveu montre un plan cadastral de 1844 et un registre d’arrêtés municipaux datant de 1800