mardi 17 janvier 2017

Les nouveaux-nés bien chaussés grâce à Clémence


Pour mettre en valeur l’in de ses fleurons artisanaux locaux, le conseil municipal a offert aux nouveaux nés  de 2016 des chaussures confectionnés par Clémence Nerbusson, dans son atelier fleur de souliers.

Le conseil municipal de Champdeniers Saint-Denis affiche régulièrement son soutien à la vie économique et artisanale. Pour exemple le diagnostic réalisé l’an dernier à sa demande par la Chambre de Commerce et Industrie en collaboration avec la Chambre de Métiers et le Pays de Gatine ainsi que l’aide mise en place pour l’embellissement des façades du centre bourg. Profitant de l’occasion de la cérémonie des vœux, la municipalité a décidé de mettre à l’honneur un de ses fleurons artisanaux « l’atelier Fleur de Soulier » créé par Clémence Nerbusson au 51, route de Sain- Maixent à Champdeniers. En effet les élus ont eu l’idée d’offrir aux onze nouveaux nés dans l’année 2016 une paire de chaussons réalisés par Clémence Nerbusson.

Le cuir et la chaussure : destinée à travailler dans le domaine de la culture, elle change d’orientation professionnelle et se dirige vers un métier manuel. Ce sera le cuir et la chaussure. Titulaire en 2011 d’un CAP de cordonnier-bottier, elle crée en 2012 sa propre entreprise « Fleur de Souliers ». « Les règles et les techniques de fabrication sont des facteurs limitants de la créativité, mais elles sont autant de défis pour concevoir un objet à la fois confortable, durable, esthétique et original ! Passionnée par les plantes, j’ai voulu les intégrer à mon travail. Leurs couleurs, leurs formes, leurs noms m’inspirent. Mes chaussures sont colorées, je propose des camaïeux, des contrastes… J’aime y intégrer des cuirs fantaisie avec des motifs fleuris ou abstraits. Je travaille l’asymétrie, le mouvement dans les formes allié à des lignes plus graphiques, contemporaines. Tous les modèles sont baptisés d’un nom de plante » explique Clémence. « Je cherche à fabriquer des chaussures à la fois élégantes et personnalisables mais aussi adaptées pour marcher, courir, danser… »


Clémence Nerbusson  aux cotés de Jean-François Ferron , maire, et Joël Morin, adjoint