jeudi 7 septembre 2017

dispositif argent de poche "une expérience enrichissante"


Dans le cadre de sa politique jeunesse, la commune de Champdeniers-Saint-Denis a décidé, au cours de son conseil municipal du 9 mai, de soutenir le dispositif « Argent de poche » en partenariat avec la Maison de l’Emploi et des Entreprises des Parthenay et de Gâtine.

Organisé par l’intermédiaire de Sébastien Trouvé, Chargé de mission « Premier emploi pour jeunes mineurs », ce dispositif permet aux collectivités locales de confier aux jeunes de 16 et 17 ans des missions de menus travaux par demi-journée de 3 h rémunérée 15 € avec une pause d’une demi-heure. À Champdeniers trois candidatures ont été retenues pour des missions effectuées en juillet et août sous l’encadrement d’Aurélien Aymon, agent territorial. C’est ainsi que Bastien, Laura et Léonie ont participé à des travaux de peinture aux écoles, d’inventaire et de rangement du matériel de la salle des fêtes, etc. Ces trois jeunes se disent « très satisfaits de cette expérience enrichissante qui leur a permis de découvrir un peu le monde du travail, tout en gagnant pour la première fois un peu d’argent. Nous sommes prêts à renouveler cette expérience si l’occasion se représente »
 
Laura, qui a suivi toute scolarité maternelle, primaire et collège à Champdeniers, reconnaît « cela fait drôle de travailler dans cette école où je suis venue en tant qu’élève, c’est une certaine fierté »


Laura et Léonie ont participé aux travaux d’entretien de peinture de l’école primaire sous l’encadrement d’Aurélien Aymon, agent territorial


 
Dispositif Argent de poche - repères

Sur un plan éducatif, le dispositif « argent de poche » cumule un certain nombre d’objectifs qui participent à une évolution favorable des jeunes bénéficiaires et contribuent à favoriser les liens intergénérationnels : il permet à des jeunes de disposer d’argent de poche, confronte tous les participants à des règles simples et à des objectifs accessibles, développe la culture de la contrepartie et évite l’assistanat, favorise une appropriation positive de l’espace public, permet d’appréhender les notions d’intérêt et d’utilité collective, valorise l’action des jeunes vis-à-vis des adultes, concourt à une image positive des institutions, soutient un dialogue avec les jeunes et une (re) connaissance mutuelle, il provoque des rencontres avec les personnes qui agissent au service de la commune, il sensibilise au monde du travail et au travail rendu par les personnes des services.

Il s’adresse aux jeunes de 16 ans révolus et jusqu’à la veille de leurs 18 ans, qui habitent la commune ou la communauté de communes, exclusivement pendant les vacances scolaires, au sein des services municipaux ou communautaires pour des travaux de désherbage, du ponçage et de la peinture, l’entretien de locaux, du rangement, de l’archivage…