Articles bulletin municipal

Complément d'information à notre bulletin municipal N°8 - Décembre 2017


  1. PNR de Gâtine - Vers un Parc naturel régional en Gâtine
  2. Le CLIC
  3. Urgence Sang
  4. Le SECO
  5. Groupe ornithologique des Deux sèvres
  6. L'ADMR


 Pays de Gâtine – décembre 2017
Vers un Parc naturel régional en Gâtine ?
Depuis quelques mois vous avez peut-être entendu parler d’un projet de Parc naturel régional (PNR) à l’échelle du territoire du Pays de Gâtine. Le Pays, qui porte ce projet, mobilise les élus locaux et les acteurs du territoire pour qu’ils saisissent cette opportunité et qu’ils accompagnent ce nouveau projet sur la Gâtine. Cette volonté a été entendue par la Région Nouvelle-Aquitaine qui a officialisé le lancement de cette réflexion en fin d’année 2016.
En France, il y a aujourd’hui 51 PNR (4 en Région Nouvelle-Aquitaine) et plus de 20 projets. Ce sont des territoires ruraux et habités, reconnus au niveau national pour leur forte valeur patrimoniale et paysagère mais également pour leurs fragilités. Un PNR est créé à l’initiative de la Région et classé par décret du Premier ministre. Il a pour vocation de protéger et de valoriser le patrimoine naturel, culturel et humain de son territoire en mettant en œuvre une politique innovante d’aménagement et de développement économique, social et culturel, respectueuse de l’environnement. Chaque PNR a ses propres spécificités territoriales, ses caractéristiques paysagères et naturelles et son identité.
La Gâtine est un territoire rural, une terre d’élevage, avec une identité géographique et culturelle forte. Elle représente un espace cohérent remarquable de part ses milieux naturels diversifiés, encore préservés mais fragiles. Depuis 40 ans, l’histoire du Pays de Gâtine et de ses partenaires s’écrit entre préservation des traditions, innovations locales et valorisation du patrimoine. Fort de ce constat partagé, les élus du territoire ont une ambition : favoriser le développement économique et l’attractivité du territoire tout en préservant le cadre de vie. Ce projet de PNR, c’est la volonté de donner une reconnaissance nationale à ce territoire, de permettre à chacun d’y rester et de bien y vivre et de combattre ses fragilités en affirmant et en développant ses atouts.
La démarche de labellisation des PNR est rythmée par 3 grandes étapes : l’avis d’opportunité, l’avis intermédiaire et l’avis final. Ces deux derniers avis sont donnés sur la charte du Parc. Cette charte est valable 15 ans et constitue le projet pour le territoire, coécrit par la Région, le porteur du projet et ses partenaires.
En 2018, l’objectif sera d’obtenir l’avis d’opportunité qui est rendu par le Préfet de Région. Le dossier d’opportunité permet de disposer d’un ensemble d’éléments descriptifs relatifs au patrimoine naturel et culturel et aux paysages du territoire, mais aussi à ses caractéristiques socio-économiques. Il démontre la motivation et l’implication des acteurs du territoire dans la mise en place d’un PNR, ainsi que la pertinence et la plus-value de l’outil PNR. Enfin, il justifie le périmètre d’étude proposé.
Elus et acteurs du territoire se réunissent pour travailler dans quatre commissions thématiques afin de contribuer à l’écriture du dossier d’opportunité. Ensemble, ils identifient les richesses du territoire mais également ses fragilités ainsi que les enjeux du territoire sur lesquels le futur Parc devra agir. Le maintien de la diversité culturelle, l’aménagement durable du territoire, l’appui aux productions locales ainsi que la protection et la reconquête des paysages bocagers font partie de ces enjeux.
C’est donc ce projet qui va occuper pendant quelques années les élus, les acteurs et les habitants de la Gâtine, car le territoire réunit toutes les conditions requises pour la création d’un PNR.
Renseignements : Pays de Gâtine, 05 49 64 25 49 pays-de-gatine@gatine.org
Plus d’informations sur le site du Pays de Gâtine rubrique « Le projet de PNR ».




Le CLIC 

Centre Local d’Information et de Coordination de Parthenay (CLIC de Parthenay) Le Centre Local d’Information et de Coordination (CLIC) de Parthenay est un guichet unique d’information pour les personnes âgées de 60 ans et plus, pour leurs familles et leur entourage. Le CLIC informe, conseille et oriente. Nous sommes à votre écoute : − pour vous guider dans vos démarches administratives : mise en place d’un service d’aide à domicile, portage de repas, téléassistance, recherche de places d’accueil en établissement, recherche d’associations culturelles ou sportives, etc…. − pour vous informer sur les différents services et professionnels à votre disposition : coordonnées des services à domicile, portage de repas, téléassistance, établissement etc… Nous pouvons vous orienter : − vers les professionnels et les services pouvant répondre à vos demandes : assistante sociale, service maintien à domicile du Département, infirmière coordinatrice du réseau de santé, coordinatrice de santé de la MAIA etc… − vers une structure d'hébergement pour une place permanente ou temporaire (maison de retraite, foyer logement…). − Vers des actions collectives de prévention animées par le CLIC et/ou ses partenaires (ex : atelier mémoire, atelier gym douce, groupe de parole pour les aidants, conférences etc…). Nous pouvons vous mettre en relation : − avec les réseaux de bénévoles pouvant vous soutenir (France Alzheimer, Association des parkinsoniens...), − avec les partenaires pouvant vous apporter des informations spécifiques (exemple: groupe de paroles pour les aidants, conférences, atelier de prévention... 
Association Gérontologique Nord Deux-Sèvres CLIC de Parthenay 
Tel : 05.49.63.45.70 
Adresse : 33 rue Louis Aguillon – 79200 PARTHENAY 
Mail : clic-gatine@orange.fr 
Accueil du public: du Lundi au vendredi - de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h 
Privilégier la prise de rendez-vous

3 - Urgence Sang 

L’Établissement français du sang lance un appel urgent à la mobilisation : donnez votre sang, les réserves sont faibles

L’Établissement français du sang (EFS) demande aux Françaises et Français de se mobiliser massivement et de venir donner leur sang en ce début d’été. Il faut impérativement augmenter nos réserves en produits sanguins pour couvrir efficacement les besoins des semaines à venir.

Malgré  la mobilisation constatée lors de la Journée mondiale des donneurs de sang le 14 juin dernier, la dynamique prolongeant cet élan s’est ralentie, notamment en raison des fortes chaleurs ressenties ces derniers jours.

Avec actuellement 80 000 poches en réserve, la cible minimale de 100 000 poches début juillet pour assurer les besoins des malades dans les semaines à venir n’est pas atteinte aujourd’hui et ce, à quelques jours de la période estivale durant laquelle on assiste à un ralentissement massif de la mobilisation des donneurs. C’est donc maintenant et très vite que les Françaises et les Français doivent se mobiliser. L’EFS remercie  les donneurs qui se sont déjà déplacés et encourage toutes celles et ceux qui ne se sont pas rendus sur les lieux de collecte à le faire dès que possible.

Les donneurs sont attendus dès maintenant et tout l’été dans les sites de l’EFS et dans les nombreuses collectes mobiles organisées partout en France. Les maladies ne prennent pas de vacances. La mobilisation doit se poursuivre dès maintenant et s’inscire dans la durée,

L’EFS rappelle que les dons de sang doivent être réguliers et constants car la durée de vie des produits sanguins est limitée (5 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges). Aucun produit ne peut se substituer au sang des donneurs bénévoles. 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des malades. La mobilisation des donneurs est essentielle chaque jour.

Engagez-vous ! Prenez le temps de sauver des vies. Partagez votre pouvoir.


Pour savoir où donner rendez-vous sur dondesang.efs.sante.fr



A propos de l’Établissement français du sang
Grâce au don de sang, donneurs et receveurs sont au cœur de l’économie du partage.
Les 10 000 collaboratrices et collaborateurs, médecins, pharmaciens, biologistes, techniciens de laboratoire, chercheurs, infirmiers, équipes de collecte de l’Etablissement français du sang, en lien avec des milliers de bénévoles, s’engagent au quotidien comme dans les circonstances exceptionnelles pour transformer les dons en vies et soigner ainsi 1 million de patients par an. Opérateur civil unique de la transfusion sanguine en France, l’EFS a pour mission principale l’autosuffisance nationale en produits sanguins. Il s’investit par ailleurs dans de nombreuses autres activités, comme les analyses de biologie médicale, la thérapie cellulaire et tissulaire ou la recherche. Au-delà de la qualification des dons, les laboratoires de l’EFS réalisent différents types d’analyses biologiques, hématologiques et immunologiques. Des examens indispensables dans le cadre d’une transfusion mais également d’une greffe d’organe, de tissus ou de cellules. Avec plus de 500 millions d’actes réalisés par an, l’EFS est le plus grand laboratoire de biologie médicale de France. L’Etablissement 
français du sang est présent sur l’ensemble du territoire à travers ses 128 sites pour être au plus près des donneurs et des malades et des blessés et porter ainsi des valeurs sans équivalent.
Établissement français du sang. Bien plus que le don de sang.


4 - Le SECO


Les pesticides : un usage réglementé
En 2017 la réglementation sur l’usage des pesticides évolue. Il n’est plus possible d’utiliser des pesticides chimiques sur la plupart des espaces publics et ce, depuis le 1er janvier. En revanche, les produits dits de biocontrôle ou autorisés en agriculture biologique ne sont pas soumis à cette interdiction.
C’est pourquoi, dans chaque commune, élus et agents doivent redoubler d’efforts pour imaginer et mettre en œuvre des solutions d’aménagement et d’entretien sans pesticide. Vous pourrez voir les agents utiliser de nouveaux outils pour un désherbage mécanique, les espaces évoluer vers plus de tolérance pour les herbes sauvages…
Les particuliers seront concernés par cette même réglementation au 1er janvier 2019.
De plus, depuis mai 2017, il est interdit pour tout utilisateur de pesticide chimique de traiter à moins de 5 mètres d’un point d’eau (y compris les fossés, caniveaux ou avaloirs).
Ces dispositions sont prises notamment pour prévenir les risques de pollution des ressources en eau (rivières, nappes souterraines) dont certaines sont exploitées pour produire de l’eau potable.

Pour plus de renseignements sur ce sujet, vous pouvez contacter le Syndicat des Eaux du Centre-Ouest, Service de protection de la ressource au 05.49.06.99.21.

5 - Groupe Ornithologique des Deux Sèvres 




Participez au suivi de la biodiversité sur votre commune Le Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres met à votre disposition des outils pédagogiques et interactifs pour participer au suivi et à la protection de la biodiversité de votre commune : 


  • Participez aux animations et aux sorties nature, aux ateliers pédagogiques (fabrication de nichoirs, de mangeoires…), aux inventaires… 
  • Saisissez vos observations d’oiseaux et autres espèces sur le site www.nature79.org ou directement via votre smartphone en téléchargeant l’application « Naturalist ». 
  • Suivez l’actualité ornithologique sur nos pages facebook et youtube « Groupe Ornithologique des DeuxSèvres » et sur notre site internet www.ornitho79.org. 
  • Téléchargez le Calendrier des sorties nature gratuites et ouvertes à tous et nos différentes brochures sur notre site internet comme le « Lirou », la revue annuelle sur l’actualité ornithologique du département, 
  • Découvrez nos expositions, nos conférences… 


Le Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres (GODS) a pour objet l’étude et la protection des oiseaux sauvages et de leurs milieux dans le département des Deux-Sèvres. Depuis 36 ans, le GODS est un interlocuteur privilégié et reconnu sur la biodiversité. 
N’hésitez pas à nous solliciter, à venir nous rencontrer, à soutenir voire même participer à nos actions. 
Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres Espace associatif Langevin Wallon, 48 rue Rouget de Lisle, 79000 Niort 05 49 09 24 49, contact@ornitho79.org 

Le saviez-vous ? 
 Association loi 1901 reconnue d’intérêt général 
 Agréments « Protection de la nature » et « Jeunesse et sports » 
 Près de 500 adhérents 
 et 323 espèces d’oiseaux observées en Deux-Sèvres dont 101 menacées à l’échelle nationale 


https://www.facebook.com/GroupeOrnithologiqueDesDeuxSevres/?fref=ts
6 - L'ADMR




L’ADMR de Champdeniers
souhaite accueillir de nouveaux bénévoles



L’ADMR, association de services à la personne, de Champdeniers est animée par une équipe de 7 bénévoles. A l’écoute de la population locale pour identifier ses besoins et ses attentes, nos bénévoles gèrent l’ensemble des services, avec l’aide de la Fédération Départementale des Deux-Sèvres.

Territoires d’intervention : Champdeniers-Saint-Denis, La Chapelle Bâton, Saint-Christophe-Sur-Roc, Germond-Rouvre, Sainte-Ouenne, Surin, Xaintray, Cours, Pamplie, ainsi que sur quelques communes des cantons de Mazières en gâtine et Coulonges sur l’Autize.
Pour assurer au quotidien la réalisation des différents services (ménage, repassage, garde d’enfants, accompagnement, aide à la toilette, courses…) que nous proposons auprès d’environ 80 clients-adhérents, notre association emploie 15 salariées d’intervention, aux profils variés et aux compétences complémentaires : agent à domicile, employé à domicile et auxiliaire de vie sociale.
De nombreuses missions sont confiées aux bénévoles de notre association en fonction de leurs attentes. Chaque bénévole décide du temps qu’il souhaite consacrer à l’association. Vous serez accueilli et accompagné dans la prise en main de la mission que vous aurez choisie.

Exemple de missions qui peuvent vous être proposées :
  • réaliser des visites de convivialité
  • répondre aux demandes des personnes et assurer le suivi des prestations ;
  • assurer des tâches administratives ponctuelles
  • proposer et installer une téléassistance
  • rechercher et accueillir de nouveaux bénévoles….